Cycle naturel

Fivclínic est un centre de référence en cycles naturels, où nous avons réalisé plus de 1 000 traitements comme ceux-ci depuis plus de 20 ans.

Le cycle naturel est une technique très peu invasive qui nous permet d’optimiser la croissance de l’ovule choisi par votre ovaire, en favorisant ainsi l’obtention du meilleur embryon dans un traitement réalisé sans médication et avec de bons taux de réussite.

Fécondation « in vitro » pendant le cycle naturel

À qui est orienté ce traitement ?

  • Femmes de moins de 40 ans à faible réserve ovarienne n’ayant pas obtenu un développement multifolliculaire (de plusieurs follicules) pendant les cycles préalables de FIV à travers la stimulation hormonale
  • Quand la stimulation ovarienne est contrindiquée, comme dans certaines maladies hormono-dépendantes.
  • Quand la patiente refuse de faire une stimulation hormonale
  • Dans les cas de mauvaise qualité des ovules où il existerait un soupçon que la stimulation hormonale en est la cause.

La fécondation « in vitro » au long du cycle naturel est une option utile pour atteindre une grossesse avec les propres gamètes des patientes qui avaient été préalablement orientées vers un don d’ovocytes.

Il est important de tenir compte que ce traitement requiert des cycles réguliers et n’est possible en cas de cycles irréguliers.

En quoi consiste le cycle naturel ?

Le procédé est simple. Il s’agit d’un suivi analytique et échographique de la croissance folliculaire pendant le cycle ovarien spontané, ainsi que de l’épaisseur endométriale. Pendant ce cycle, entre deux et cinq contrôles sont requis. Il n’est nécessaire que l’administration finale de HCGr et un antagoniste analogue de la GnRh pour programmer la ponction folliculaire. Postérieurement, la fécondation de l’ovule obtenu de manière habituelle est réalisée ainsi que le transfert embryonnaire.

Combien de cycles naturels peuvent être faits ? Est-ce que nous devons attendre longtemps entre un traitement et un autre ?

Il n’y a pas un maximum de cycles naturels. Cependant, nous savons qu’en cas de non-réussite après 3-4 tentatives, le taux de réussite des traitements successifs diminue significativement. D’autre parte, étant donné qu’aucune médication n’est administrée, en cas d’échec d’une tentative, la patiente peut refaire une deuxième tentative lors du cycle suivant sans attentes.

Demandez un rendez-vous

J'ai lu et accepte le politique de confidentialité

Fem servir cookies pròpies i de tercers per millorar els nostres serveis mitjançant la personalització de l'accés a la nostra pàgina i l'anàlisi dels vostres hàbits de navegació. Si continueu navegant, hom considera que n'accepta el seu ús.

ACEPTAR
Aviso de cookies