Préservation de la fertilité

Préservation de la fertilité

Au cours des derniers siècles, les sociétés occidentales ont observé une tendance à repousser l’âge de la première grossesse. Cela est dû au fait que les femmes peuvent maintenant décider à quel moment être mères. En raison des carcans sociaux, professionnels ou personnels, ce moment peut être retardé.

D’autre part, il ne faut pas oublier que la réserve ovarienne, à savoir, le nombre et la qualité d’ovules dont dispose une femme, diminue avec l’âge et plus particulièrement à partir de 37 ans. Ce qui peut, à terme, entraîner une stérilité.

Pour les femmes qui décideraient de retarder l’âge de leur première grossesse, les avancées technologiques permettent de cryoconserver ou de vitrifier les ovules, afin de favoriser la fertilité.

Quelles sont les règles à suivre pour vitrifier des ovules ?

La première règle consiste à déterminer de manière précise la réserve ovarienne de la femme. Pour cela, on utilise des marqueurs de réserve ovarienne : l’hormone antimüllérienne et le décompte des follicules antraux, observés par échographie. On procède également à un examen général afin de détecter d’éventuelles contrindications au traitement.

Si les marqueurs de réserve ovarienne sont déjà altérés, il n’est pas recommandé de lancer le processus. En général, on conseille de réaliser cette procédure avant l’âge de 35 ans. Il est important de savoir que les résultats de cette technique peuvent varier en fonction de l’âge et d’autres facteurs, variant d’une femme à une autre.

En quoi consiste cette technique ?

Cette technique consiste à réaliser une stimulation hormonale, afin de récupérer plusieurs follicules. Le traitement dure généralement deux semaines et peut s’intégrer à un cadre de vie normal. Une fois les ovules ponctionnés, on peut procéder à leur vitrification.

Puis, dans un deuxième temps ?

Lorsque la femme décide que c’est le moment pour elle de tomber enceinte, on procède à la décongélation des ovocytes et l’on poursuit avec un processus de FIV habituel (veure) avec la fécondation de ces mêmes ovocytes, en contrôlant bien les embryons et le transfert embryonnaire. Les embryons restants de qualité pourront être cryoconservés.

Demandez un rendez-vous

J'ai lu et accepte le politique de confidentialité

Fem servir cookies pròpies i de tercers per millorar els nostres serveis mitjançant la personalització de l'accés a la nostra pàgina i l'anàlisi dels vostres hàbits de navegació. Si continueu navegant, hom considera que n'accepta el seu ús.

ACEPTAR
Aviso de cookies