Urologie

Urologie

Les urologues déterminent que jusqu’à 40 % des cas destérilité sont dus à des facteurs associés à l’homme. L’homme peut souffrir de différents problèmes : faible production de spermatozoïdes, sperme de mauvaise qualité, spermatozoïdes à faible mobilité ou ayant morphologie anormale ; voire d’obstructions de l’appareil reproducteur.

Quel est le rôle de l’urologue au sein du département de Reproduction assistée ?

L’évaluation de l’infertilité masculine doit commencer par une consultation chez l’urologue. L’urologue procèdera à un entretien et à un examen basique, qui inclut un examen de l’historique médical de l’appareil reproducteur du patient ainsi qu’à un examen des précédentes chirurgies endurées par ce dernier. Il interrogera le patient sur son style de vie, sur ses habitudes sportives, ses habitudes alimentaires, sa consommation de tabac, d’alcool et ses traitements médicaux. Ces informations permettront de déterminer les possibles causes des problèmes reproducteurs chez l’homme.

Par la suite, l’urologue procèdera à un examen échographique des testicules, afin de déterminer leur condition générale, et plus particulièrement la présence éventuelle de varicocèle, une anomalie prenant la forme d’une dilation des veines du cordon spermatique et responsable d’environ 16 % des cas d’infertilité masculine.

L’urologue interprètera l’analyse spermatique, à savoir, le spermogramme, qui permet d’évaluer le volume de sperme, le nombre de spermatozoïdes, leur morphologie, leur mobilité et d’autres variables. Cet examen devra inclure, dans certains cas, une analyse de sang, afin d’évaluer les niveaux de testostérone et de prolactine, entre autres hormones associées à la production de sperme, telles que l’hormone folliculostimuline (FSH) et l’inhibine B. Cet examen devra également inclure une analyse génétique, l’historique médical le requiert.

Quels sont les types de soins effectués ?

Suite au diagnostique de l’urologue, ce dernier déterminera le traitement médical ou chirurgical adapté à la cause sous-jacente (varicocèlectomie, vasovasostomie…). Dans les cas où aucun spermatozoïde ne serait présent dans le liquide séminal (azoospermie), on procèdera à une biopsie testiculaire à double résultat ainsi qu’au prélèvement de spermatozoïdes à des fins reproductives et, en parallèle, à un examen anatomopathologique du parenchyme testiculaire, qui apportera un diagnostique étiologique possible du problème.

Contact Espécialités Médicales

J'ai lu et accepte le politique de confidentialité

Fem servir cookies pròpies i de tercers per millorar els nostres serveis mitjançant la personalització de l'accés a la nostra pàgina i l'anàlisi dels vostres hàbits de navegació. Si continueu navegant, hom considera que n'accepta el seu ús.

ACEPTAR
Aviso de cookies